Camarilla Ardente by LIDJE Asbl

“La perversion de la cité commence par la fraude des mots”

(Platon)

Qu’est­ce que la Camarilla Ardente?

La Camarilla est un GN (jeu de rôle Grandeur Nature) urbain, contemporain, permanent et immersif dans le Monde des Ténèbres de la Cité Ardente.

La Camarilla Ardente est un jeu librement inspiré du best seller “Vampire : la Mascarade” des éditions White Wolf


Les participants endossent le rôle de personnages à la découverte du monde impitoyable des créatures nocturnes que sont les vampires. Autour des enjeux politiques, de pouvoir, de contrôle et d’influence, le combat le plus fastidieux et qui semble le plus irréaliste est de tenter de conserver les lambeaux de sa propre humanité. C’est avant tout un jeu social et mettant l’accent sur l’interprétation plutôt que sur les capacités du personnage.

C’est un GN urbain car la quasi totalité de son déroulement se fera en ville. Bien que puissants derrière les murs de béton des métropoles, les vampires savent qu’il y a au delà des villes des dangers bien plus périlleux encore que les vampires eux­même. C’est pourquoi toutes nos activités se dérouleront dans un cadre urbain.

C’est un GN contemporain et en temps réel qui se démarque donc du GN fantastique ou prenant place dans des périodes, fictives ou non, passées ou futures. Nous sommes dans le jeu à la même date et heure que dans la réalité.

C’est un GN permanent car, si nous invitons nos joueurs à participer à environ 8 activités par an, l’inscription vous donne la possibilité de jouer entre les sessions quand bon vous semble, par courriel ou en direct, dans les limites des restrictions du personnage bien entendu. Vous trouverez les informations concernant les restrictions dans la partie “Astre Solaire”

Enfin c’est un GN que nous voulons immersif dans la mesure où nous comptons toujours mettre la priorité sur le jeu plutôt que les règles. Si les règles sont indispensables dans un cadre tel que la Mascarade, elles ne seront pas au coeur du jeu.


Quelques mots sur l’esprit du jeu que l’on veut mettre en place

Prenez le temps de lire attentivement les quelques lignes qui suivent. Elles expriment à la fois ce qu’on attend de vous et ce que vous pourrez attendre de notre organisation.

Si ce qui suit vous inspire, alors vous pouvez signer à deux mains. Si cela vous froisse d’une façon ou d’une autre, alors vous n’aurez pas perdu votre temps dans une activité qui d’emblée ne correspond pas à ce que vous cherchez.

Trop de GN créent des nébuleuses autour ce qu’ils proposent. Nous préférons clarifier nos envies et nos attentes d’emblée afin de pouvoir avancer ensemble et construire ce jeu dont nous rêvons.

Si vous avez tous pris un grand plaisir lors de vos parties à devenir de puissants vampires capables de défoncer vos adversaires à coups de poteaux de signalisation ou de maîtriser des foules entières par la simple impulsion de votre esprit, vous devez garder en tête que notre volonté est de créer un univers dans lequel votre meilleur moyen d’émerger et d’y faire votre place sera grâce à la force de votre jeu avant celle de votre feuille de personnage.

Il y aura du jeu à tous les étages. L’intêret d’être puissant (et donc exposé) ne vaut que si cela colle avec les ambitions de votre personnage. L’interet de montrer que l’on est puissant ne vaut donc que pour les gens qui sont au sommet (et donc fortement exposés) La Camarilla Ardente est avant tout un monde social. Un monde dirigé par des prédateurs dont l’objectif numéro un est de parvenir au sommet de la pyramide et d’y rester. Ou alors de se prémunir des prédateurs plus puissants que soi.

Mais tout terrain de chasse connait ses règles propres, et celles du monde des vampires sont aussi fines et complexes qu’immuables. Il faut donc, au moment de nous rejoindre, être conscient que la qualité du jeu que nous proposerons dépendra aussi de votre bonne volonté à entrer dans ce cadre protocolaire strict. La codification des rapports sociaux est à la Camarilla ce que la qualité des costumes et des maquillages peut être dans un GN med­fan. Essentielle et primordiale.

Vous allez évoluer dans un monde de vampires, et donc probablement incarner un vampire (mais pas forcément, voir ci­dessous !). Dans notre vision du monde des ténèbres, il y a peu de place pour les gentils. Au mieux, la gentillesse ne sera qu’une façade et les rares suceurs de sang qui pourraient se montrer réellement bons ne devraient pas survivre longtemps dans le bassin des requins liégeois à moins d’être fort rusés. Et la probabilité qu’ils restent gentils au bout de quelques mois de jeu est encore plus faible.

Nous parlons bien ici d’une noirceur intérieure et subtile. Rangez vos dents en plastique, votre voix de démon et votre costume d’émo­goth. La première règle à laquelle tous sont soumis est bien la Mascarade et vous devez pouvoir vous fondre dans la masse du troupeau de l’humanité.

Cette noirceur devra donc s’exprimer par votre jeu, vos actions. Soyez sans pitié, nous ne sommes pas dans un donjon avec des amis aventuriers. Au mieux, vous partagez la fatalité

d’un clan et le mauvais sort qui l’accompagne.

Rappelez­vous à tout moment cette maxime : « sourire, c’est montrer les dents ».


Frequence des activites

Une année de la Camarilla Ardente sera rythmée par une grosse activité chaque trimestre, généralement proche des solstices et des équinoxes. Cette rencontre prendra la plupart du temps la forme d’un Elysium et réunira tous les personnages pour un jeu qui devrait occuper la majeure partie de la nuit avec des évenements périphériques et des intrigues nombreuses.

Entre ces sessions, chaque clan sera invité à se réunir autour de son primogène dans des réunions plus courtes mais également teintées de matériel scénaristique.

Nous vous ménageons d’autres surprises et rajouterons certainement à cela d’autres évenements ponctuels en prenant évidemment le soin de vous prévenir suffisamment à l’avance pour que vous puissiez cocher la date dans votre agenda.

En tout c’est une grosse trentaine d’activités que nous allons mettre en place sur l’année, ce qui devrait générer du jeu pour chacun.


Liege, ville culturelle

Nous allons investir la Cité. Liège, avec son histoire riche de plus de 1000 ans, ses lieux magnifiques parfois méconnus et sa vie nocturne fort animée nous offre un cadre parfait pour y poser le Monde des Ténèbres. Nous allons au travers de la Camarilla Ardente tenter de vous faire découvrir ou redécouvrir Liège au travers de ses merveilles, ses œuvres, ses bâtiments et les traces nombreuses de son passé mouvementé.

Nous aimons notre ville et nous espérons vous faire partager cet amour. Si vous avez des accès privilégiés ou des contacts pour des lieux intéressants, faites­le nous savoir !


Le socle du personnage humain : le background

Avant de pouvoir intégrer le jeu, nous allons vous demander de rédiger l’histoire de votre personnage. Qui est­il, qu’est­ce qui l’inspire, qu’est­ce qui l’a forgé tel qu’il est ? Racontez nous votre personnage avec beaucoup de soins car c’est à partir de son histoire que nous allons baser sa mise en jeu.

Il n’est pas (encore) question ici de son histoire vampirique. Juste sa vie humaine avec ses bons et ses mauvais moments fondateurs. Tout le monde commencera le jeu dans la peau d’un humain, ne pensez pas vampire trop vite...


Le choix du clan

C’est la partie où les dents, bien qu’aiguisées, se mettent à grincer.

Dans le Monde des Ténèbres, on est souvent la marionnette de situations qui nous dépassent.

Et la première personne dont on est dépendant dans ce monde cruel est son sire. Vous ne le choisissez pas : si vous êtes là c’est que c’est lui qui vous a choisi car il se retrouve en partie en vous d’une manière ou d’une autre... ou encore qu’une manière qui lui échappe, le germe de sa propre malédiction l’a conduit vers vous.

Si nous sommes conscients que jouer un vampire sans choisir son clan peut engendrer une part de frustration, nous voulons rester cohérents et baser votre intégration dans la famille sur la seule base de votre background.

Cependant, ne faites pas l’erreur de baser votre background en vue d’une attribution de clan.

Nous comptons aller plus loin que les clichés et prendre le contre­pied d’un background ouvertement trop orienté vers un clan. Epargnez­nous les zinzins futur Malkavian, les critiques d’art tellement passionnés futur Toréador ou encore les casseurs bandits futur Brujah.

Ici, plus qu’à aucun moment, faites­nous confiance, nous travaillons à votre plaisir !


Vampire ou goule ?

Comme décrit plus haut, il ne faudra pas forcément être le plus puissant pour trouver du jeu. Il y aura du jeu à tous les étages. Et l’étage le plus bas devrait permettre des situations de jeu extrêmement riches et variées. Tout un pan du jeu devrait d’ailleurs être réservé à ces serviteurs insignifiants mais ô combien importants : les goules.

Ainsi, plutôt qu’une créature de la nuit, vous aurez l’opportunité d’incarner un humain lié à la Famille. Si vous démarrez au bas de l’échelle sociale, vous avez par contre l’occasion de jouer la journée et donc de vivre certaines scènes et situations dont les vampires sont privés à jamais. De plus, les meilleures goules sont probablement amenées à devenir des vampires un jour.

Jouer une goule en PJ, c’est à la fois une chance et un défi. Serez­vous tentés ?